: Poésie

Page 2 sur 111234510Dernière page »

ebook – livre numérique – critiques – Ma famille et autres animaux – Gerald Durrell , Léo Lack

Source de la critique référencée :

ma famille et autres animaux – gerald durrell

Trilogie de Corfou /1 Dans les années 30, la famille Durrell, ne supportant plus le « maudit climat » anglais, décide de se transporter sous des cieux plus cléments, en l’occurrence l’ïle de Corfou. Vingt ans plus tard, le cadet de la famille, devenu naturaliste, tire de ces années ensoleillées[…]

Prix : 9.99 €
Tutoriel

Tutoriel pour la lecture des livres

Une question ?

Vous avez une question ? Posez la ici !

email

ebook – livre numérique – critiques – Perceval ou le Conte du graal – Chrétien De Troyes , Jean Dufournet

Comme je sens ô combien cette rétrospective des oeuvres télévisuelles de l’ami Rohmer passionne la France entière et toute la Shangolie, je continue, tel Perceval, mon petit bonhomme de chemin dans l’exploration de ces documentaires pédagogiques des sixties. O joie de retrouver quelques octosyllabes d’ancien français du gars Chrétien de Troyes qui rappellent toute une époque estudiantine passionnante (je titille le Gols qui a toujours considéré d’un oeil inquiet les cours de phonétique historique). Rohmer nous la fait « dans le texte » (eh oui, on était ambitieux en 1965) avant de nous donner toutefois une traduction un tantinet plus facile d’accès. Point de films ni de reconstitution factice cette fois-ci mais large place est faite aux enluminures et autres miniatures datées du XIIème au XVème siècle. Connaissant par coeur la dite épopée de l’ami Perceval contée par Chrétien, c’est avec le coeur vibrant (j’en fais un peu trop, possible) que je me suis replongé dans la chose ; de la pamoison (fatale) de la mère quand le jeune Perceval quitte la maison à son mutisme dans le château du Roi Pêcheur, Rohmer nous livre moult illustrations (commentant doctement les variations et les erreurs) de la vie de notre héros celtique.Il s’arrête au passage, pour notre plus grand plaisir de fan d’action, sur le pouvoir tranchant des épées (l’art de pourfendre un homme dans sa longueur) ou encore sur la tenue d’extraterrestres de ces chevaliers d’acier (ah ah ah, naïf Perceval qui pense que l’on naît, comme Francis, avec un heaume). Il est bien dommage que le Chrétien mourut avant d’achever ces aventures (…) tant son art poétique était grand (Gols verse une larme et commande tout un rayon d’oeuvres sur le Roi Arthur). Certes le noir et blanc ne rend pas parfaitement hommage à la beauté des enluminures mais faudra s’en contenter, avides spectateurs passionnés par le thème. Je me fais d’ores et déjà une joie quant à la future vision de l’émission sur Labruyère. On dit merci qui pour cette découverte-résurrection ? Shangols et le Scéren-CNDP bien sûr.Toute l’odyssée rhomérique est là.

ebook – livre numérique – critiques – Tartuffe – Molière , Bénédicte Louvat-Molozay

Qu’attend-t-on d’un classique mille fois vu au théâtre, surtout lorsqu’il s’agit de Molière ? D’abord de découvrir sous un jour nouveau ces « caractères », qui depuis l’enfance nous fascinent et ont forgé notre culture. Luc Bondy a eu la belle inspiration de proposer à Micha Lescot le rôle de…

ebook – livre numérique – critiques – Plaidoyer pour l’altruisme – Matthieu Ricard

Le nouveau livre de Matthieu Ricard, Plaidoyer pour l’altruisme : La force de la bienveillance vient de faire son entrée dans les meilleures ventes selon le classement Ipsos / Livres Hebdo. L’altruisme a le vent en poupe, ce n’est pas Matthieu Ricard qui s’en plaindra. D’abord parce que son nouveau livre Plaidoyer pour l’altruisme, La Force de la bienveillance (NIL) vient de faire son entrée dans le Top 20 des meilleures ventes de la semaine du 14 au 20 octobre tous genres confondus, selon le classement Ipsos / Livres Hebdo. Tiré à 83 000 exemplaires puis réimprimé à 25 000, son livre a atteint des ventes de 70 000 exemplaires en un mois. L’altruisme, une notion qui ne connaît pas la crise ?  Mais aussi parce que ce succès prouve la thèse de ce moine bouddhiste qui estime que les actes bienveillants sont bien plus répandus qu’on ne le croit. Dans son livre, il explique même qu’il peut être dangereux de considérer l’homme comme un être égoïste par essence. A l’origine de la pensée occidentale, des philosophes comme Hobbes, des psychologues du début du XXè siècle et les économistes néoclassiques voient, selon lui, l’altruisme comme « inconnu au bataillon » : « L’altruisme, ils n’y croient tout simplement pas. En résumé, ils disent: « gratter à la surface d’un altruiste et c’est l’égoïste qui va saigner ». Autrement dit, si on est bien malin et perspicace, on trouvera toujours une motivation égoïste à un acte altruiste ». Or, précise-t-il dans une interview « Si vous analysez les actes des individus tout au long de la journée on remarque qu’en moyenne 70% de ceux-ci sont des actes qu’on pourrait qualifier d’entraide ». Le reste du palmarès en demi-teinteLa preuve, sa thèse sur l’altruisme a déjà attiré des dizaines de milliers de lecteurs et ne s’arrêtera pas en si bon chemin. On nuancera cependant en remarquant que le reste du palmarès des ventes est occupé cette semaine par des auteurs qu’on ne qualifierait pas d’optimistes à savoir Alain Finkielkraut, auteur de L’identité malheureuse (Stock) et Elizabeth George qui vient de publier chez Pocket La ronde des mensonges.L.M. 

ebook – livre numérique – critiques – Une fin en soi – Michel Julien , Valentine Goddard

Nouvelle et belle voix que celle de Michel Julien, qui se déploie dans Une fin en soi. On y…

ebook – livre numérique – critiques – Lautréamont – Marcelin Pleynet

Lautréamont, Gallimard Collection Tel, juin 2013, 224 pages, 12 €  Se pourrait-il que parmi les lecteurs de La Cause Littéraire, certains osent avouer n’avoir jamais lu Lautréamont ? Le jeune âge fait beaucoup pardonner, mais il y a des limites à la magnanimité, à la patience… juste avant le désespoir.Cette réédition de l’ouvrage de 1967 (collection Ecrivains de toujours) de Marcelin Pleynet éclaire un texte quelque peu obscurci (paradoxal, non ?) par des travaux de linguistique fort intéressants par ailleurs mais qui ne satisfont guère l’amateur de poétique (et de poésie). Il règle le sort de l’apport de la biographie, à peine plus riche que celle d’Archiloque ; et par des approches successives d’abondantes citations, nous présente les rares problématiques qui restent ontologiquement, pourrait-on dire, attachées au texte. Un des intérêts majeurs de son travail de 67 (et il l’est toujours) est le rapprochement entre les Chants et les Poésies, les deux textes se répondant par diverses passerelles. RédacteurAlhama Garcia

ebook – livre numérique – critiques – Petits théâtres – Elisa Sampedrín , Erín Moure , Xoaquín Lorenzo Fernández , Daniel Canty

Daniel Canty est un drôle d’oiseau littéraire : ses traductions de…

ebook – livre numérique – critiques – Théophile Gautier – Charles Baudelaire

Charles Baudelaire. Septembre 2013. 118 p. 6,10 €  La lecture de ce petit fascicule ne peut qu’emporter et l’adhésion et l’enthousiasme du lecteur. Théophile Gautier montre un double mérite dans cette œuvre.Tout d’abord, bien sûr, être le premier à écrire un grand texte sur Baudelaire. Pour nous, lecteurs d’aujourd’hui, ce petit livre s’ajoute à la montagne de textes, analyses, exégèses, biographies qui se sont accumulés sur Charles Baudelaire depuis 150 ans. Mais en fait, c’est bien le premier chronologiquement que nous avons là dans les mains. Un développement du discours funèbre que Gautier ne prononça pas au cimetière Montparnasse le 2 septembre 1867, quand l’auteur des Fleurs du mal fut porté en terre en présence de quelques personnes, de quelques amis.Et le second mérite – pas le moindre – rendre au plus tôt à Baudelaire la place qui lui appartient, la première parmi les poètes ! Gautier n’a pas attendu la mort de Baudelaire pour le faire, ce qui rehausse encore l’intelligence de sa lecture. Depuis la parution des Fleurs, Gautier n’a cessé de dire son admiration pour l’œuvre et son auteur, alors que les imbéciles déchainaient leur fiel – par Figaro interposé entre autres – contre le recueil qui allait bouleverser à jamais la poésie française ! Baudelaire ne s’y trompa guère en dédiant ses « Fleurs » à Gautier, au « poète impeccable ». RédacteurLéon-Marc Levy

ebook – livre numérique – critiques – Mais qui lira le dernier poème ? – Eric Dubois

Mais qui lira le dernier poème ? 52 p. 2,99€ (Ebook)  Blogueur, homme de radio, fondateur et animateur de la revue en ligne Le Capital des mots, Eric Dubois semble opposé à toute forme d’hermétisme, tant dans ses choix de publication que dans sa propre production littéraire. Déployant une langue à la fois sobre et néanmoins souple, harmonieuse, Mais qui lira le dernier poème ? évoque la vie quotidienne, au risque d’un certain prosaïsme, parfois, une sorte de simplicité volontaire, ascèse stylistique, qui n’est pas sans rappeler, par moments, Bukowski ou Houellebecq :Le temps s’étire comme un chewing-gum/La bite perdue dans les poils et les plis/du pantalon/Dans la poussière/et les temps morts.Editeur du recueil sous forme numérique, François Bon parle lui d’écriture concrète. Poésie de l’actuel, de l’immédiat, les vers brefs et précis d’Éric Dubois évoquent la cité d’aujourd’hui, son décor froid, inamical mais familier :Encore l’œil électronique/de désirs fantasmés/Par l’unité centrale/La caméra et l’écran/dans la nuit du commerce. RédacteurEtienne Ruhaud

ebook – livre numérique – critiques – Alcools – Guillaume Apollinaire

Source de la critique référencée : guillaume apollinaire : le manuscrit d’ »alcools » bientôt présenté à la bnf Tout juste cent ans après sa parution, le célèbre recueil de Guillaume Apollinaire, Alcools, sera à l’honneur à la Bibliothèque nationale de France ce 22 septembre où le manuscrit de la main du poète sera présenté.  Tomber dans … Continuer la lecture

Page 2 sur 111234510Dernière page »